Fr

Histoire de Proceq – 65 ans d’intégrité, d’innovation et de technologie

Leadership du secteur dès le premier jour

1954 – Proceq a été fondée le 8 avril 1954 à Zurich, en Suisse. Le fondateur Antonio Brandestini était déjà connu parmi les prestataires en ingénierie spécialisée pour avoir été l’un des trois cofondateurs de BBR Network, qui reste encore aujourd’hui le groupe leader d’experts en ingénierie de construction spécialisée.

Le premier produit phare était le scléromètre à rebond Original Schmidt, breveté par le physicien Ernst O. Schmidt, qui a travaillé avec Proceq en raison de la réputation d’Antonio Brandestini en matière d’intégrité et de qualité de production.

1955 – Le scléromètre à rebond Original Schmidt a apporté de nouvelles méthodes de mesure de la résistance à l’écrasement et de l’uniformité du béton, qui ont été reconnues comme normes industrielles de facto par l’ASTM International.

Jusqu’à ce jour, le scléromètre à rebond (également connu sous le nom de scléromètre Schmidt ou scléromètre suisse) est l’instrument de contrôle non destructif (CND) le plus répandu au monde pour l’évaluation des ouvrages en béton. De la même manière que le scléromètre RockSchmidt pour l’évaluation des roches et le scléromètre PaperSchmidt pour les applications de mesure du papier et des films, l’Original Schmidt a évolué et désigne aujourd’hui une gamme de produits destinés à l’analyse de tout type de matériau, du béton de haute résistance aux matériaux plus tendres comme le plâtre.

1965 – Proceq ouvre sa première filiale à Lausanne, en Suisse romande. C’est le commencement d’un développement qui comprendra au final des centaines de points de vente et d’ateliers de services après-vente sur tous les continents.

1973 – Proceq lance le Profometer, qui a permis l’introduction de normes mondiales entièrement nouvelles en matière de détection des armatures et de mesure de l’enrobage du béton et du diamètre d’armature.

Nouvelles solutions CND pour les métaux, le béton et les bobines de papier

1975 – Proceq fait son entrée dans le secteur des essais des métaux avec le lancement d’Equotip, le premier instrument portable de mesure non destructive de la dureté de l’acier, du fer, du laiton, de l’aluminium et d’autres métaux. Pendant les quatre décennies qui ont suivi son introduction, l’Equotip a évolué pour devenir une gamme de produits innovants destinés à la mesure simple et précise des métaux, y compris ceux présentant des surfaces traitées thermiquement et résistantes aux rayures.

Avant l’Equotip, la mesure de la dureté des métaux ne pouvait être effectuée qu’en laboratoire, où les scientifiques menaient des contrôles destructifs sur des échantillons et tiraient des conclusions statistiques à partir des résultats. La lancement de l’Equotip a permis des essais sur site plus poussés sans destruction des échantillons, en économisant du temps et de l’argent et en produisant des résultats plus précis.

1977 – Dietmar Leeb, scientifique chez Proceq, publie un document pour expliquer l’approche révolutionnaire de l’Equotip en matière de mesure de la dureté des métaux, document qu’il a rédigé en collaboration avec Marco Brandestini, fils du fondateur de Proceq. À ce jour, le contrôle de dureté par rebond selon Leeb est la méthode standard de mesure de la dureté utilisée pour de nombreux métaux, et le nom Equotip est souvent utilisé pour décrire les scléromètres à rebond Leeb.

1981 – L’Equotip est utilisé dans le cadre de recherches menées par la NASA sur les débris de la station spatiale Skylab qui ont été retrouvés au sud-ouest de l’Australie.

1987 – Proceq lance l’instrument d’analyse de la corrosion Canin, le précurseur de la technologie de pointe du Profometer Corrosion d’aujourd’hui.

1988 – Proceq lance l’instrument de mesure de la perméabilité à l’air Torrent, qui utilise une technologie innovante de cellule à vide à deux chambres pour évaluer la qualité du béton.

1989 – Proceq propose son premier produit destiné à l’industrie du papier: le Parotester, qui utilise la technologie du rebond pour mesurer la dureté des bobines de papier. Aujourd’hui, Proceq propose deux produits principaux destinés à l’industrie du papier: le scléromètre à rebond intégré PaperSchmidt pour la mesure des profils de bobine; et le successeur du Parotester, l’Equotip 550 Leeb U, conçu pour analyser les grandes bobines, ainsi que les feuilles et films de faible épaisseur.

Croissance et avancées mondiales à l’aube de l’ère du numérique

1990 – Le Digi-Schmidt, successeur de l’Original Schmidt, est le premier scléromètre à rebond à être équipé d’un affichage numérique pour afficher et enregistrer les paramètres et résultats de mesure.

1994 – Proceq obtient la certification ISO 9001, confirmant l’engagement de l’entreprise pour la qualité.

2001 – Proceq crée sa première filiale hors Europe, aux États-Unis, afin de se rapprocher de ses clients.

2004 – Pour son 50e anniversaire, Proceq amorce une croissance mondiale accélérée. Son expérience aux États-Unis a révélé l’importance de la proximité des points de vente et des centres de formation et d’assistance – et sa base de clients est mondiale. Par conséquent, Proceq créera des centres de formation et d’assistance entièrement équipés à Singapour, en Chine, au Royaume-Uni, en Russie, au Brésil et au Moyen-Orient d’ici la fin de cette décennie. 

Parallèlement, le siège de Proceq est transféré dans un nouveau bâtiment à proximité du centre de logistique de Proceq à Schwerzenbach. Cette proximité prépare le terrain à une équipe d’ingénieurs très productive avec le soutien de la direction pour développer et lancer des produits innovants à un rythme soutenu.

2006 – Proceq lance l’Equotip Piccolo, un instrument portable de mesure de la dureté des métaux entièrement intégré et équipé d’un mécanisme à libération de charge innovant qui améliore l’ergonomie et accélère les mesures.

2007 – Proceq lance le SilverSchmidt, un scléromètre à rebond équipé d’un affichage électronique qui mesure un coefficient de rebond réel et le convertit automatiquement en résistance à l’écrasement. L’Equotip 3 et l’Equotip Bambino font partie des autres nouveautés de l’année.

2008 – Proceq lance son produit vedette, le Profoscope, un instrument de mesure de l’enrobage pratique avec affichage intégré et fonction de détection assistée.

Précurseur en matière d’instruments de mesure d’adhérence et ultrasoniques

2009 – Proceq consolide sa gamme de produits avec l’acquisition de CNS Farnell Limited, fabriquant du célèbre instrument de mesure ultrasonique Pundit et d’autres instruments de mesure de haute qualité.

2010 – Proceq lance le résistivimètre Resipod, qui est utilisé aujourd’hui dans le secteur des transports dans le monde entier, l’humidimètre Hygropin, la jauge d’épaisseur ultrasonique Zonotip, et le duromètre Equostat 3

2011 – Proceq établit une autre référence industrielle avec le lancement de l’instrument de mesure de vitesse d’impulsion ultrasonique Pundit Lab+.

2012 – Une série de nouveaux lancements de produits a lieu parmi lesquels l’instrument de mesure de la résistivité électrique du béton Resipod, la gamme d’instruments de mesure d’adhérence entièrement automatisée Proceq DY-2 et des améliorations de la gamme de scléromètres Schmidt.

2013 – Proceq lance le Carboteq, le premier instrument au monde pour l’indication d’usure de haute précision des disques de frein en carbone-céramique. Il s’agit du premier produit de l’entreprise conçu spécialement pour le marché des pièces détachées pour l’industrie automobile.

2014 – Proceq est la première entreprise à introduire la technologie de l’écran tactile dans l’industrie CND, d’abord dans le nouvel instrument de mesure ultrasonique Pundit 2 et l’instrument de mesure de l’enrobage du béton avancé Profometer 6.

Révolution de la gestion des infrastructures: Tectus Dreamlab et la plate-forme Screening Eagle

2016 – Autre première pour l’industrie CND, Proceq développe des instruments qui utilisent des sondes sans fil, la technologie des applications mobiles et une plate-forme virtuelle dans un réseau de l’Internet des objets, adaptés à une utilisation sur Screening Eagle, une plate-forme interfonctionnelle.

Screening Eagle est développé par Tectus Dreamlab, une filiale entièrement nouvelle du groupe Tectus Group. Screening Eagle tire parti de ce vivier de compétences des industries de l’ingénierie, de la construction, de l’Internet des objets et des données numériques pour créer une plate-forme moderne qui permet d’obtenir des données complètes sur un actif pendant son cycle de vie.

Ce nouvel engagement permet à Proceq d’exploiter d’innombrables nouvelles technologies, telles que la réalité virtuelle et la réalité augmentée, la visualisation 3D, l’informatique mobile et le cloud computing, ainsi que l’intelligence artificielle pour éliminer les approximations sur l’évaluation et l’état des actifs.

Dans les années à venir, ce nouveau réservoir de technologies permettra à Proceq de se hisser vers de nouveaux sommets en matière d’innovation dans l’industrie CND.

Parallèlement, Proceq s’emploie activement à conclure de nouveaux partenariats. Notamment, Proceq forme un partenariat stratégique avec l’entreprise Sonatest, Ltd. basée au Royaume-Uni, un important fabricant d’équipements ultrasoniques perfectionnés, pour collaborer sur l’inspection avancée des matériaux et des solutions pour un grand nombre d’industries.

Une nouvelle ère s’annonce: tomographie du béton en 3D et avec l’IA disponible à la location

2017 – Proceq lance une série de nouveaux produits. Les principales innovations sont le Proceq GPR Live, une technologie de radar à pénétration de sol unique qui constitue une nouvelle référence en matière de mesure par radar des ouvrages en béton, et le scanner tomographique Pundit Live Array Pro qui permet le balayage en profondeur de ces ouvrages par des ondes ultrasoniques.

La gamme «Live» comporte d’autres nouveautés dont le duromètre Equotip Live UCI et le scléromètre à rebond Original Schmidt Live.

2018 – Proceq fait l’acquisition de Zehntner GmbH Testing Instruments, un fabricant suisse de rétro-réflectomètres et d’autres instruments de mesure du revêtement routier qui contribuent à garantir la sécurité routière. Zehntner est également connue dans le monde entier pour la qualité élevée et la précision de mesure de ses brillancemètres et de ses instruments de laboratoire. Non seulement cette acquisition diversifie la gamme de produits de Proceq mais elle apporte aussi une nouvelle expertise en matière de technologie optique.

En 2018 également, Proceq commence à proposer des solutions de location HaaS (Hardware-as-a-Service) pour ses produits Live, éliminant les obstacles au développement d’une activité d’inspection CND et rendant les solutions d’inspection évolutives. Proceq dévoile également la première mise en œuvre d’une solution de réalité augmentée qui est utilisée à l’échelle industrielle par les utilisateurs de produits CND.

2019 – Proceq consolide son avance dans l’industrie CND avec des solutions complètement nouvelles et le développement dans des segments d’application et de technologie encore nouveaux. L’année s’achèvera par le sommet mondial 2019 de Proceq et Screening Eagle auquel sont invités les clients internationaux, les partenaires commerciaux et les parties prenantes pour assister à la présentation de nombreuses nouveautés.

Déjà dès le début de l’année, Proceq étend sa certification ISO 9001 à la gamme de produits Zehntner, et continue de rechercher des talents et spécialistes pour soutenir son ambitieux programme de déploiement.